• Avez vous peur des critiques?

    Je me suis réveillé un beau matin en me demandant ce que je pouvais bien faire pour être bien vu et aimé de tout le monde et surtout pour éviter d'être la cible des attaques verbales et critiques de toutes sortes souvent pénibles à supporter pour mon amour propre.

    Comme je me préparais à une longue méditation sur le sujet, un ami est venu me voir et m'a raconté l'histoire suivante:
    Un jour un vieillard et son petit fils s'en allèrent au marché pour s'approvisionner en denrées de toutes sortes.

    Le vieillard avait emmené son âne.
    Avant d'atteindre le marché, il leur fallait traverser plusieurs villages.
    Arrivés non loin du premier village , le vieillard demanda au jeune garçon de monter sur l'âne tandis que lui-même marcherait derrière.
    Il demanda aussi au garçon de prêter une oreille attentive à tout ce qui se dirait à leur sujet.
    Au cours de la traversée du village, certaines personnes se mirent à faire des commentaires:
    - Non mais, regardez un peu ce gamin! Est-il possible de manquer à ce point de savoir-vivre? Il se pavane sur cet âne alors que son vieux grand-père peine en marchant derrière.
    Dès qu'ils furent sortis du village, le vieillard demanda au garçon:
    - As tu bien entendu ce qu'ont dis les gens?
    - oui répondit le garçon, j'ai bien entendu.
    Ils continuèrent leur marche.
    Dès qu'ils furent à l'entrée du second village, le vieil homme demanda au garçon de descendre.Il monta lui-même sur l'âne et pria le garçon de le suivre à pied.
    Dans le village, les gens se mirent à commenter:
    -Regardez donc ce vieillard sans cœur!Il laisse ce petit garçon marcher sous ce soleil accablant tandis qu'il se prélasse lui-même sur son âne!
    Dès qu'ils furent sortis du village, le vieillard demanda au garçon s'il avait bien entendu ce que les gens disaient.
    le garçon répondit par l'affirmative.
    -Cette fois ci , laissons l'âne marcher devant et suivons-le à pied.
    Ils entrèrent ainsi dans le troisième village.
    Là aussi , des gens se mirent à faire des commentaires.
    -Observez un peu ces deux nigauds! Ils ont un âne et au lieux d'en profiter , ils préfèrent marcher sous ce soleil accablant.
    A leur sortie du village, le vieillard demanda au garçon,
    -as tu bien entendu ce qu'ils ont dit?
    -oui grand- père répondit le garçon
    -Dès l'entrée du prochain village, nous monterons tous les deux sur l'âne.
    Ils entrèrent de la sorte dans le quatrième village.
    aussitôt, de nouveaux commentaires fusèrent:
    Oh! mais regardez donc ces deux là! Ils n'ont même pas pitié de cette pauvre bête!
    Quelle douleur pour cet âne de devoir supporter une charge si lourde!
    Dès qu'ils furent à la sortie de ce village, le vieil homme demanda de nouveau au garçon s'il avait bien entendu les commentaires.
    -J'ai bien entendu grand père répondit le petit garçon.
    ............................................
    Cher ami, je ne dirai pas ici quelle conclusion le vieil homme donna à cette histoire, ni quelles leçons il enseigna à son garçon au sujet de leur aventure.
    je te laisse méditer là dessus.
    merci d'avoir pris la peine de lire cette histoire.

    Jean luc tohon

    ...

    Vous aussi avez des histoires et des réflexions à partager? une photo ou une vidéo qui vous a fais plaisir?  Faites les moi parvenir en cliquant ici:

    ou sur tjl1980@gmail.com

    ils seront publiés sur le blog  dans la rubrique appropriée :

    Veuillez mentionner svp la source du texte ou votre nom si vous en êtes l'auteur.

    « La lettre sans messageLe jour où je me suis aimé pour de vrai. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :